Grand-Popo

  • Description
  • Spotlight
  • Que faire
  • Où dormir
  • Où manger
  • Tours
  • Galerie

Grand-Popo est une ville du sud-ouest du Bénin, située sur le littoral à la frontière togolaise. Elle fait partie du département de Mono.

Sommaire

  1. Histoire
  2. Localités principales
  3. Economie
  4. Caractéristiques
  5. Potentialités
  6. Galerie

Grand-popo est réputée pour ses plages de sables fin bordées de cocotiers. C’est un lieu de villégiature important où se réfugient, les week-ends, les citadins des "Grandes villes" que sont Cotonou et Lomé.

Outre ses magnifiques plages, la région est empreinte de culture et de traditions. On pourra visiter les anciens comptoirs coloniaux de Gbecon ou assiter à une des nombreuses cérémonies vaudou très partiquées dans la région.

Histoire

Marché de Grand-Popo (1895)
Marché de Grand-Popo (1895)

Ancien comptoir commercial portugais, la ville s'est réellement développée durant la colonisation française sous l'impulsion de l'administrateur Dreyfus dès 1901.

Localités principales

  • Agoué
  • Adjaha
  • Avlo
  • Gbéhoué
  • Djanglanmè
  • Hillacondji (à la frontière avec le Togo)
  • Sazué

Economie

Plage Grand-Popo
Plage Grand-Popo

Aujourd'hui, grâce à sa plage et malgré son érosion désormais sous contrôle, cette cité est principalement orientée vers le tourisme et est le lieu de villégiature de coopérants européens en provenance de Lomé et de Cotonou.

Caractéristiques

Limites géographiques:
Nord : Communes d’Athiémé, de Comè et de Houéyogbé
Sud : Océan Atlantique
Sud-Ouest : Communes de Ouidah et de Kpomassè
Ouest : République du Togo

Principales ethnies : Xwla, Xwéla, Gen
Religions : Traditionnelle (62,9 %) ; Musulmane (2,0 %), Catholicisme (24,6 %), Protestantisme (2,1 %), Autres (8,4 %)

Relief : Cordon littoral sablonneux (fluvio-marin) plat et rectiligne dans son ensemble et dont l’altitude ne dépasse pas 5m au-dessus du niveau de la mer. Il s’étend sur la côte qui correspond à toute la partie Sud le long de la mer et va de Hillacondji au-déla de Hokoué. Zones marécageuses ou zones de bas-fonds et zones inondables qui couvrent la plus grande partie des terres. Elles vont de l’Est d’Adjaha au Nord-Est jusqu’au chenal de Aho, estuaire du lac Ahémé. Plateau continental terminal qui recouvre des formations fines, sableuses ou sablo-argileuses souvent ferrugineuses, s’étend de l’ouest vers le nord. Il couvre les régions d’Adjaha et remonte vers Gbéhoué et Comè.

Hydrographie : Fleuve Mono, une série d’affluents et d’effluents parmi lesquels (Sazué, Agogo, Adanwadonmè, etc.), lagune de Grand-Popo

Climat : Subéquatorial de type Guinéen caracterisé par quatre saisons plus ou moins marquées : une grande saison sèche de mi-novembre à mi-mars, une grande saison de pluies de mi-mars à mi-juillet, une petite saison sèche de mi-juillet à mi-septembre et une petite saison de pluies de mi-septembre à mi-novembre

Végétation : Cocos nucifera (cocotiers) ; Savane arborée à Elaeis guinéen sis (palmier à huile), rônier en voie de disparition ; Formation herbacée, espèces lacustres plus ou moins denses tels que les palétuviers, les joncacées, les graminées, etc.

Faune : Rongeurs, Tortues, Serpents caractéristiques des zones humides, oiseaux

Unités administratives : 07 arrondissements, 44 villages et quartiers de ville
Différents arrondissements : Adjaha, Agoué, Avloh, Djanglanmey, Gbéhoué, Grand-Popo, Sazué

Potentialités

Ressources agricoles : Oignon, Tomate, Carotte, Piment, Légumes feuilles, Gombo, Mais, Manioc, Arachide, Niébé, Canne à sucre, Riz, Cocos
Ressources en élevage : Volaille, Bovins, Caprins
Ressources halieutiques : Espèces halieutiques d’origines marine et continentale
Cultures de rente : Sels marins
Ressources minières : Sable marin
Ressources touristiques : Plages, Villages de pêcheurs à Hêvê, Gbècon, Bouche du roi, Lagune de Grand Popo, Espaces de repos et de loisirs, etc.
Autres domaines porteurs : Commerce, artisanat, transport, exploitation de bois de feu, transformation de produits agricoles.

Ecotourisme

les bouches du Roy

L’embouchure du fleuve mono et de la lagune d’Ahémé avec l’atlantique : « les bouches du Roy ».

La nature sauvage vous réserve des moments privilégiés au milieu de nulle part.

De nombreux villages se sont implantés le long du fleuve et se sont spécialisés soit dans l’exploitation traditionnelle du sel, soit dans la pêche au milieu des fétiches et protections diverses.

En savoir plus

Ecotourisme

les bouches du Roy

L’embouchure du fleuve mono et de la lagune d’Ahémé avec l’atlantique : « les bouches du Roy ».

La nature sauvage vous réserve des moments privilégiés au milieu de nulle part.

De nombreux villages se sont implantés le long du fleuve et se sont spécialisés soit dans l’exploitation traditionnelle du sel, soit dans la pêche au milieu des fétiches et protections diverses.

En savoir plus
Ecotourisme

les bouches du Roy

L’embouchure du fleuve mono et de la lagune d’Ahémé avec l’atlantique : « les bouches du Roy ».

La nature sauvage vous réserve des moments privilégiés au milieu de nulle part.

De nombreux villages se sont implantés le long du fleuve et se sont spécialisés soit dans l’exploitation traditionnelle du sel, soit dans la pêche au milieu des fétiches et protections diverses.

En savoir plus

Hôtels à Grand-Popo

Non précisé

Où Dormir

Hôtels recommandés à Grand-Popo