Dassa-Zoumè

  • Description
  • Spotlight
  • Que faire
  • Où dormir
  • Où manger
  • Tours
  • Galerie

Dassa-Zoumè est une ville du centre-sud du Bénin, chef-lieu de la commune du même nom et préfecture du département de Collines.

Sommaire

  1. Présentation
  2. Caractéristiques
  3. Potentialités
  4. Galerie

Présentation

Grotte Notre - Dame d'Arigbo
Grotte Notre - Dame d'Arigbo

Situé à 209 Km de Cotonou, Dassa – Zoumè est très connue pour abriter la « grotte Notre – Dame d’Arigbo » où la Vierge aurait fait une apparition.

La ville avec ses 41 collines a une riche histoire que l’on peut découvrir en visitant les lieux sacrés et les palais en rendant visite au roi.

La « grotte Notre – Dame d’Arigbo » rassemble chaque année à la mi – Août, des dizaines de milliers de pèlerins venus des quatre coins du Bénin et des pays voisins ; les collines offrent également des possibilités intarissables d’excursions, de promenades à vélo et même d’alpinisme.

Caractéristiques

Limites géographiques :
Nord : Commune de Glazoué
Sud : Communes de Covè, de Zagnanado et de Djidja
Est : Commune de Savalou
Ouest : Communes de Savè et de Kétou

Principales ethnies : Idaatcha, Mahi, Adja
Religions : Musulmane (5,2%), Catholicisme (49%), Protestantisme (16,2%), Traditionnelle (20,5%), Autres (9,1%)
Relief : Pénéplaine résultant de l’érosion du vieux socle de roche du précambrien (gneiss et granite) qui alterne des sommets et des dépressions fortes et allongées, le point culminant de la chaîne des collines de Dassa se situe à Itagui (465 m d’altitude)
Hydrographie : Plusieurs plans d’eau dont le fleuve Ouémé
Climat : Guinéen avec quatre (4) saisons : deux saisons de pluie et deux saisons sèches
Végétation : Forêt et savane claires très ouvertes. Quelques îlots de forêts sur les interfluves d’altitude élevées.
Unités administratives : 10 arrondissements et 68 villages et quartiers de ville
Différents arrondissements : Dassa 1et 2, Akofodjoulè, Gbaffo, Kéré, Kpingni, Léma, Paouignan, Tré.

Potentialités

Ressources agricoles : Céréales et tubercules, etc.
Ressources en élevage : Aviculture, caprins, petits ruminants, aulacodiculture, cuniculture
Ressources halieutiques : La pêche est peu développée
Cultures de rente : Coton, anacarde, arachide
Ressources naturelles : ressources forestières, carrière de sable et graviers, granite, marbre, forêts sacrées, bas fonds, terres cultivables, etc.
Ressources touristiques : Grotte mariale d’Arigbo, sites sacrés, curiosité locale (spécialité culinaire), histoire et géologie, etc.
Autres domaines porteurs : Exploitation des bas fonds favorables à la riziculture et aux maraîchages.